Un peu d'histoire

Le Néolithique:

Le Néolithique est une période de la Préhistoire marquée par de profondes mutations techniques et sociales,liées à l'adoption par les groupes humains d'une économie de production fondée sur l'agriculture et l'élevage,et impliquant le plus souvent une sédentarisation.Les innovations techniques sont la généralisation de l'outillage en pierre polie et de la poterie en céramique.Ces mutations sont telles que certains auteurs considèrent le Néolithique comme le début de la Protohistoire!Début de l'agriculture et changements dans la société; l'apparition de l'agriculture est l'une des innovations néolithiques les plus lourdes de conséquences au niveau de l'organisation sociale.La sédentarisation a longtemps été considérée comme une conséquence de l'agriculture;il est désormais acquis qu'elle l'a au contraire précédée ,notamment au Natoufien.Le climat particulièrement favorable du croissant fertile permettait à des groupes de chasseurs-cueilleurs d'assurer leur subsistance grâce aux abondantes céréales sauvages de la région.L'explication de l'apparition de l'agriculture ne peut toutefois se résumer à des pressions environnementales ou démographiques mais est plus vraisemblablement socio-culturelle. Pour la première fois,les groupes humains ne se scindent pas lorsqu'ils atteignent le seuil critique au-delà duquel des tensions internes apparaissent: l'agriculture serait une solution pour créer de nouveaux rapports sociaux.Il est peu probable qu'il existe une explication unique à l'adoption de l'agriculture dans les différents foyers de néolithisation à travers le monde: le mil est domestiqué au Sahara,l'orge,le blé et l'engrain au Moyen-Orient ,le millet dans le bassin du Fleuve Jaune,le riz dans le bassin du Yangzi Jiang en Chine ,des plantes à tubercule en Asie du Sud-Est,le sorgho au Sahel,etc.Pour les animaux; si le chien a été domestiqué dès le Paléolithique par des chasseurs-cueilleurs ,au Néolithique les animaux commencent à être domestiqués pour leur viande,mais aussi pour leurs productions complémentaires(lait,laine,cuir);l'utilisation de leur force de travail ,comme animaux de trait,de bât ou de selle,intervient plus tardivement.Le choix se porte sur quelques espèces ,les plus dociles ou les plus prisées. La domestication d'une espèce ,animal ou végétale,est l'acquisition ,la perte ou le développement de caractères morphologiques,physiologiques ou comportementaux nouveaux et héréditaires ,résultant d'une interaction prolongée,d'un contrôle voire d'une sélection délibérée de la part des communautés humaines.Les domestications s'étalent du Néolithique à nos jours.Notre époque ,à partir du XIXè s.,est par contre riche en nouvelles espèces élevées,et on peut parler pour plusieurs d'entre elles de domestication. Les dates et foyers des domestications anciennes ont été estimés par des méthodes essentiellement archéologiques; il s'agit plus spécialement d'archéozoologie.Les scénarios de domestication; dans le cas du lapin par exemple, les étapes de la domestication à partir de la simple chasse ont été l'établissement de garennes fermées au Moyen Age,qui constituaient des sortes de réserves de chasse.Dans certaines de ces garennes a été pratiquée une sélection,permise par la capture des animaux vivants grâce aux furets.Cette sélection a abouti à l'apparition des premières variétés de lapin au cours du XVI è s., qui se distinguaient par leurs coloris et leur taille.Du point de vue biologique; le processus de domestication commence lorsqu'un nombre restreint d'animaux est isolé de l'espèce sauvage. Cette population peut alors connaître un phénomène de microévolution,en s'adaptant aux conditions d'élevage et du fait de la sélection humaine.Cette évolution est marquée par l'apparition de traits domestiques,c'est-à-dire des nouveaux caractères interprétés comme des mutations génétiques conservées voire sélectionnées alors que les allèles qui les portent seraient restés rares ou auraient été éliminées par sélection naturelle à l'état sauvage.Ce sont des caractères morphologiques comme par exemple la taille plus grande ou plus petite que celle de l'espèce sauvage,des coloris nouveaux,le poil long,frisé ou encore la queue enroulée: ce sont aussi des caractères physiologiques comme l'augmentation de la prolificité et la précocité de la croissance.On note aussi la perte de caractères physiques comme une diminution de la mobilité;de la vitesse de course ou de l'aptitude au vol.Ceci fonde une interprétation de la domestication comme altération du génotype,ce qui est indiscutable dans le cas de l'albinisme,également les transformations avec la notion de néoténie,selon laquelle des caractères morphologiques comme les oreilles pendantes.Du point de vue écologique,certaines espèces sont élevées à l'état domestique dans un milieu identique ou proche de celui de leurs ancêtres sauvages,à l'inverse ,on remarque que le nombre relativement faible d'espèces domestiques est compensé par leur distribution souvent très large,dans des milieux et sous des climats variés et très différents de ceux d'où l'espèce est originaire. La poule ,originaire de régions tropicales est élevée jusqu'au cercle polaire arctique.Du point de vue zootechnique;les premiers registres découverts qui établissent des listes de lignées,montrant ainsi une formalisation de la sélection des animaux du XVIè s. av.J.-C. en langue Hittite.Certaines espèces considérées comme distinctes et qui ont été domestiquées séparément sont néanmoins interfécondes, ce sont par exemple les oies.Par contre d'autres espèces donnent des hybrides stériles;le canard de Barbarie et les races de canard domestique issues du canard colvert qui produisent le canard mulard.Les nouvelles domestications; animaux de rente par exemple l'autruche a été élevée à grande échelle pour les plumes dès la première moitié du XXè s.,elle est élevée de nos jours pour la chair et ses autres produits comme le cuir et les oeufs.Les animaux de compagnie en particulier les rongeurs au critère de familiarité avec l'homme, le chinchilla,hamster doré,gerbille de Mongolie et octodon.Les oiseaux de volière et d'agrément ,comme la perruche avec les nombreuses variétés parmi lesquelles la perruche ondulée.Les anciennes domestications;d'après Buffon,la sarcelle était élevée pour sa viande par les Romains,tandis que le colvert n'a été domestiqué qu'au cours du Moyen Age.En Europe,la tourterelle des bois aurait été couramment élevée au Moyen Age comme animal de compagnie.

Espèce Date Foyer de domestication
Poule (gallus gallus) 6000 av.J.-C. Asie du Sud-Est
Pigeon biset 3000 av.J.-C.

Egypte,Bassin méditerranéen

Oie cendrée,de Guinée 1500 av.J.-C. Oc:Europe, OdG;Chine
Canard 1000 av.J.-C. Chine
Pintade ? Afrique
Cobaye 500 av.J.-C. Pérou
Dinde 500 av.J.-C. Mexique
Lapin 1600 Europe
Paon bleu 500 av.J.-C. Inde
Tourterelle 500 av.J.-C. Afrique du Nord
Caille 1100-1900 Japon
Canard mandarin ? Chine
Cygne tuberculé 1000-1500 Europe

 

Groupe de bovins,en Egypte antique vers 1400 av.J.-C.,le pigeon bizet est un animal domestiqué des humains en ville.

 

Le mouton ,une des premières espèces domestiquées.La poule domestique a acquis la capacité de pondre sur une période considérablement allongée par rapport à celle de ses ancêtres sauvages.

Le bestiaire médévial: certains ouvrages publient des gravures sur les animaux de la basse-cour .Pline l'Ancien et Ambroise;1er siècle de notre ère ,Augustin 5 è s.,Isidore de Séville 7ème s.,Bartholomaeus Anglicus ,Guillaume le Clerc , Martial ;13è s.,Sir John Mandeville 14 è s.

 Musée Meermanno

Le coq a l'intelligence de dire le temps.Le coq (Gallus)est par le mot que les Grecs utilisent pour ceux qui sont castrés (Galli), l'animal parmi les testicules lui sont retirés.Certains coqs sont élevés pour se battre. Les combats de coqs remonteraient au VII è s. avant J.C. en Israël, mais il existe surtout des témoignages écrits ou picturaux de combats de coqs à la Grèce antique comme le montre ce tableau représentant un jeune grec faisant battre des coqs.

 Musée d'Orsay,Paris

  Melchior d'Hondecoeter

Les Grecs possédaient des élevages particuliers:les races les plus belliqueuses étaient celles de Rhodes ou de Tanagra;les coqs étaient nourris d'oignons et d'ail la veille des combats,pour que leur ardeur au combat soit décuplée. Les combattants étaient armés d'éperons de bronze et se battaient sur un ring qui ressemblait beaucoup aux parcs de nos gallodromes. Au moyen-Âge , la tradition des combats de coqs n'avait pas disparus.

 

 Bibliothèque Kongelige

Le canard tient son nom de sa constance (assiduitate) en natation,(natandi).Certains canards,qui fournissent plus de nourriture que d'autres, sont appelés Germanae.

 Librairie Britannique

Le lapin.La fertilité des lapins est énorme.En mangeant toutes les cultures,les lapins amène la famine dans les iles Baléares,à tel point que les gens font une pétition ,Auguste envoie des troupes pour combattre les bêtes.Les lapins sont chassés avec des furets.Isidore de Séville écrit; les lapins sont nommés Caniculi(petits chiens),car ils sont pris lors des suivis par les chiens.

 Bibliothèque Koninklijke

  Hugues de Fouilloy XIIè s.

Le Paon, un oiseau avec une voix terrible et la chair trop dure à cuire.Le paon (pavo) tire son nom du bruit de sa voix.

 Librairie Britannique

La bernache nonnette, un oiseau qui pousse d'abord à partir d'arbres qui sortent de l'eau.Sir John Mandeville décrit:"dans mon pays , les arbres ont des fruits que les oiseaux deviennent des vols pour ceux qui sont tombés dans l'eau et ceux qui tombent sur la terre vont mourir, ceux qui seront bien droit à la viande de l'homme"

 Librairie Bodleian

La caille , nommée par le son de sa voix.Les Grecs ,après les avoir vus sur l'île de Ortgia ,appelez-les ortugai. Elles aiment manger des graines de poison,de sorte que les anciens ont dit qu'elles ne pouvaient pas être mangées.

 Librairie Britannique

La perdrix tire son nom de perdesthai (pour briser le vent). Cet oiseau qui vole les oeufs des autres oiseaux , elle en tire aucun avantage de cela, parce que les poussins entendent la voix de leur vraie mère qu'ils laissent celle qui les éclos et retournent à leur mère.

 Bibliothèque Nationale de France

La tourterelle , un oiseau qui reste toujours fidèle à son compagnon .Guillaume le Clerc " le mâle et la femelle sont toujours ensemble dans la montagne ou dans le désert"

 Bibliothèque Koninklijke

  Hugues de Fouilloy XIIè s.

 Mosaïque de Pompée

La colombe. Autres noms:Coulon ,Culvour.Il y a un sens dans les différentes couleurs de colombes.La colombe rouge domine sur toutes les autres et apporte les colombes d'autres dans le pigeonnier. Selon Isidore de Séville ,les colombes sont des oiseaux apprivoisés qui vivent dans la société des hommes. Bartholomaeus Anglicus cite:" le messager est culvour de paix".Ambroise dit" en Egypte et en Syrie ,une culvour est enseigné à porter des lettres,et d'être messager hors d'une province à une autre,et souvent à un tel culvour un parchemin est astucieusement lié sous l'aile,et alors il se laisse aller"

L'oie dérive de auca qui signifie "oie" en bas latin.La patte d'oie est un symbole magique du Moyen-Âge, les lépreux devaient porter une patte d'oie jaune,alors symbole d'impureté.

 Les oies de Meïdoum ,en Egypte , sont une des plus anciennes représentations d'oies

 Oie de Paul Gauguin

Le cobaye:ce nom amérindien viendrait de tupi-guarani "cabiai". Le cobaye a été domestiqué la première fois par les Incas en Amérique du Sud,dans ce qui est maintenant le Pérou.Des cobayes ont été retrouvés en tant que nourriture dans des tombes au Pérou.Chez les Péruviens ,c'est un plat des fêtes et des banquets de mariage ,et ces animaux sont utilisés pour absorber les mauvais esprits lors des rituels de guérison traditionnels. Manger du "cuy" noir guérirait l'arthrite.

 poterie Précolombienne , Musée archéologique de Lima

 A propos du canard ,qu'elle est leur origine ?

 Quasiment toutes les races de canards, communes actuellement tirent leur origine du Mallard sauvage, Anas Platyrhynchos. Le nom vient du latin ;Anas (canard) et d'une combinaison de 2 mots grecs, Platus (large) et Rhynchos (bec).

 mallard-sauvage.jpg

 Mallard sauvage

  Personne ne sait avec certitude lorsque le Colvert a été d'abord domestiqué, mais des preuves semblent indiquer que les Egyptiens ont utilisé les canards lors de sacrifices religieux.et les ont peut-être élevés pour leur chair.

egyptian-ducks.gif

 Akhenaten en train de sacrifier un canard aux environ de 1333-1336 av J.C.

Les Asiatiques  du sud-est ont aussi élevé des canards en captivité avant 500 ans av.J.C. et les Romains ont certainement aimé la compagnie de canards.

 colvert2.jpg

 Il n'y a qu'un seul canard qui n'est pas un descendant du Colvert.C'est le canard musqué ou canard de Barbarie originaire d'amérique avec deux variétés ayant de nettes différences phénotypiques:

   - Le Pato Real (canard royal) ; il possède de grandes plumes noirs brillant chez les mâles et noir mat chez les femelles, avec des taches blanches sur les ailes.

canard-musque-1.jpgduck1.jpg

   - Le Pato Criollo ( canard créole) , cette espèce sauvage domestiquée par les autochtones précolombiens ,d'ailleurs le nom de " Barbarie " pourrait être tout simplement un terme vers 1550 qui voulait dire bizarre , corrompu en quelque chose de plus familier de la traduction " Canard Muisca" et aussi la provenance des indiens Miskito de la côte Miskito au Nicarragua et au Honduras, montre des variations importantes en raison de la sélection et la domestication par l'homme , cette sous-espèce a été faite plus lourde et moins capable de voler sur de longues distances comme fait son ancêtre sauvage. Ses plumes sont moins lumineuses et ont une plus grande variété de couleurs , étant des spécimens très communs avec le ventre, le cou et le visage blanchâtre. Les couleurs ne sont pas uniformes dans tous les individus; des entièrement blancs ou seulement noir,gris,brun , d'autres avec des combinaisons de ces couleurs. Cette sous-espèce domestique est également connu en espagnol comme "Pato Casero " ( canard cour) ou " Pato Mudo" (canard muet).

 duck2.jpgcriollo1.jpgcriollo2.jpgcriollo3.jpg